Alpes Automne France Savoie et Haute-Savoie

Itinéraire de 10 jours autour des 4 lacs incontournables de Savoie Mont Blanc

lac d'aiguebelette vue aérienne

Savoie Mont Blanc c’est la montagne mais c’est aussi 4 lacs incontournables !

Pendant que beaucoup quittent le continent, pour découvrir les pays voisins, il y en a d’autres qui décident de rester apprécier la diversité et la douceur des paysages Français. Partant de ce fait, comment choisir sa destination idéale l’été ?

Vous êtes plutôt mer, vous êtes plutôt montagne ? Pas besoin de faire un choix ! Voici notre itinéraire de 10 jours en Savoie Mont Blanc pour profiter de la douceur des vacances d’été.

Savoie Mont Blanc : Notre itinéraire de 10 jours en Savoie et Haute-Savoie

Pour commencer et à 1 heure seulement de la ville de Lyon, on a découvert le lac d’Aiguebelette en Savoie Mont Blanc. Jamais je n’aurais imaginé découvrir, à une heure d’une si grande ville, un lac naturel aux multiples reflets verts-bleutés.

Il faut dire aussi qu’on n’a pas forcément besoin de partir loin pour découvrir des merveilles. Et c’est ce qu’on adore vous montrer qu’il est possible de rêver à seulement quelques heures de chez nous et par la même occasion de chez vous !

1/ 3 jours ressourçants au lac d’Aiguebelette

Pour commencer ce road trip en Savoie Mont Blanc, il faut noter que nous avons profité de ce merveilleux lac au tout début de l’été. A ce propos, le lac d’Aiguebelette est un lac sauvage couleur émeraude au bord duquel nous avons eu la chance de séjourner. La preuve c’est que cette découverte est en grande partie réussie grâce à l’accueil généreux de Sylvie et Xavier dans leur charmante maison d’hôte,  La Sauvageonne.

Une maison d’hôte au cadre exceptionnel : La Sauvageonne

Mentionnons que l’emplacement est idéal avec un accès sur le lac. En effet, depuis leur petit ponton privatif, on a pu profiter de la quiétude et de la douceur du lac en soirée : un véritable havre de paix, à l’image de leur jardin délicatement fleuris. Au point que sur le ponton on ressentait ce petit goût d’aventure. Certainement du à la présence des nombreux roseaux et des nénuphars qui habillent les abords de ce ponton privatif.

Ensuite, le point essentiel qui fait la différence, en plus du cadre exceptionnel, c’est tout l’équipement sportif qui est mis à votre disposition. Au gré de vos envies et à n’importe quelle heure, vous pouvez emprunter une barque mais aussi un paddle. On est tombé dans la « maison du bonheur ». Une famille de grands sportifs !  Après tout, ça aide pour avoir de bons conseils et profiter pleinement de la nature environnante.  Et c’est Camille qui en a bien profité pour prendre de la hauteur.

Le petit déjeuner :

Le moment ultime de notre programme pour une journée ensoleillée ! Des madeleines, en passant par un jus de fruits frais et un large choix de confitures et de miel : le tout 100% fait maison. Encore une fois, c’est un réel plaisir de profiter de ce petit havre de paix en terrasse.

Et puis après avoir pris des forces, on se laisser glisser en paddle au fil de l’eau pour se ressourcer tout au milieu du lac. Et puis, l’eau est toujours aussi sublime et très chaude (27 degrés). De sorte que j’en profite pour m’amuser en déstabilisant Camille de sa planche de paddle. En effet, c’est un peu enfantin mais ça m’amuse terriblement quand il tombe à l’eau.

Plus tard, on s’installe à la brasserie, Côté Lac, pour le déjeuner. Face au lac et dans un magnifique bâtiment moderne de la maison du lac , on a profité d’un petit concert de jazz en plein air.

 

 

 

EN paddle sur le Lac d'Aiguebelette en été

petite barque en été sur le Lac d'Aiguebelette en Savoie mont blanc

 coucher de soleil en paddle sur le Lac d'Aiguebelette

 

Une douce navigation en bateau électrique autour du lac

La navigation, vous aimez ? Il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas qu’en mer ou à l’océan que vous avez la possibilité de naviguer. Et contrairement à ses voisins, sur le lac d’Aiguebelette, il n’y a pas de bateau à moteur. D’un côté, ça fait toute la différence !  Il faut dire aussi que ce lac est le 3ème lac naturel de France. Albert, nous a embarqué à bord de son bateau électrique pour une visite guidée autour du lac. Un sacré personnage qui nous en a beaucoup appris sur les environs et les montagnes qui l’encerclent. Si bien qu’on a pu profiter tout en silence de ce panorama couleur émeraude ! Au moment où le drone décolle c’est le grand spectacle !!! Jusqu’à ce jour, je n’avais vu pareil couleur en France.  Ça confirme que Savoie Mont Blanc nous réserve de belles surprises. D’ailleurs, on s’est amusé à envoyer cette photo presqu’irréelle à nos amis qui nous pensaient partis dans les Caraïbes.

Et puis à notre tour de rêver en découvrant les maisons au bord du lac sur pilotis. Certaines possèdent mêmes des hangars à bateaux en dessous de leur habitation. Il y a aussi un petit côté James Bond dans l’air !

Quoi qu’il en soit, que ce soit, en bateau, en paddle ou à pédalo, la découverte de ce lac est envôutante.

 

Savoie mont blanc et son Lac lac d'aiguebelette

bateau sur le lac d'aiguebelette en journée

 

Pousser la découverte en vélo mais pas trop !

Une grande première ! On s’est laissé tenter pour louer un VTT à assistance électrique au même loueur que nos paddles. En effet, c’est principalement la curiosité qui nous a conduit à démarrer l’essai. A ma grande surprise, ce n’est pas si facile qu’on le pensait . Comme indiqué, c’est « assisté ». De sorte qu’il faut pédaler et fournir un effort pour avancer. Grâce à l’assistance, on a pu grimper dans des chemins plutôt escarpés.

Les vélos sont un peu plus lourds mais lors des grosses montées (ne perdons pas de vue que nous sommes en montagne), il suffit de presser le bouton pour s’économiser. Dans ces conditions, ça change tout simplement la vie et les vacances. Avec un simple VTT, je n’aurais pas eu autant d’énergie. Pour toutes ces raisons, ceux qui sont aussi intéressés par l’expérience, sachez que l’autonomie du VTT est de 80 à 100 KM.  Par contre, il ne faut pas s’endormir en pressant le bouton booster ! (Même si je ne vous cache pas que c’est tentant).

Vol en parapente, une perspective envoûtante

Le lac d’Aiguebelette est un site privilégié pour la pratique du parapente. C’est la raison pour laquelle on a décidé de renouveler notre première expérience en biplace qui remonte à 2012.

De prime abord la discipline peut faire peur. Sans doute en lien constant avec la peur du vide. Mais en réalité, un vol en parapente peut s’avérer très apaisant et d’autant plus au dessus de ce magnifique lac vert.

Sitôt qu’en fin de journée, le moment où la montagne révèle ses plus beaux reflets, nous avons rejoins le col de l’Epine pour prendre notre envol. Dans ma bulle, je me concentre sur les explications de SUN, mon moniteur ! Sans tarder j’enfile l’équipement pour m’envoler ! Comme suspendue dans les airs, j’observe le paysage et je suis attirée par mes pieds pendant dans le vide.

Si bien qu’on a souvent tendance à dire qu’on saute en parapente. Or, l’expression « envol » caractérise mieux la discipline. D’ailleurs, j’ai déjà fait un saut en parachute avec Camille et je confirme que c’était bien un saut !

Ce jour là avec Sun, on a décollé tout en douceur avec le courant.

Jusqu’au moment où j’observe Camille s’éloigner en looping dans les airs. Ces quelques minutes dans le ciel sont apaisantes. Dans la lumière rasante de cette fin de journée, la couleur émeraude du lac transperce de bleus reflets.  Jusqu’ici les points de contemplation ne manquent pas. Je profite simplement de l’instant. Au moment où j’écris ces quelques lignes, je ressens encore presque toute la légèreté du moment. Un souvenir inoubliable.

Si le Lac d’Aiguebelette est plus modeste en taille que ses lacs voisins de Savoie Mont Blanc, il se dévoile comme le plus préservé et secret.

parapente au dessus du Lac d'Aiguebelette

En résumé, que faire au Lac d’Aiguebelette ?

Comment s’y rendre : A 45min-1h en voiture par l’autoroute ou comme nous à 1h10 de vol en avion depuis Bordeaux.

⇒Vous retrouverez sur le site du lac d’Aiguebelete plus d’informations.

La poursuite de ce road-trip autour des lacs de Savoie Mont Blanc nous amène à découvrir la ville d’Aix-les-Bains.  Située en Savoie, elle se trouve à 45 minutes en voiture du lac d’Aiguebelette. Une première tant pour Camille que pour moi. En effet, c’est une toute autre ambiance que nous découvrons. Probablement, un lac plus bleuté que vert mais toujours aux nuances exceptionnelles.

2/ Le lac du bourget, dans son paysage majesteux

Dès notre arrivée, nous ne pouvons nous empêcher d’aller contempler la couleur du lac. Et oui, les 4 lacs de Savoie Mont-Blanc sont toujours comparés. 

Le lac d’Aiguebelette est sans aucun doute le plus sauvage. Mais le lac du Bourget que nous découvrons ne manque pas de cachet. D’ailleurs, il a joué sa plus belle carte dès notre arrivée ! D’un bleu-vert éclatant, il semblerait que sa couleur n’ait jamais était aussi belle depuis 3 ans. Il est à noter que ce phénomène est lié à la température du lac, de l’air et la présence du plancton en quantité plus importante.

Encore une fois, nous décidons donc de prendre un peu de hauteur. En vérité, pour joindre l’utile à l’agréable on en a profité pour  déjeuner dans un restaurant réputé pour sa vue exceptionnelle mais pas seulement…

Le Belvédère de la Chambotte offre également de délicieux mets. Pour s’y rendre, on emprunte une route de montagne en lacets. Les rayons du soleil sont très doux, fenêtres ouvertes et cheveux au vent on ressent bien l’été.

Pendant que Camille gare la voiture, je m’approche du restaurant. J’aperçois par transparence dans les portes vitrées, la couleur turquoise du lac. Nul doute, c’est déjà très beau. Je presse donc le pas de Camille pour s’installer à notre petite table. Il s’ensuit un panorama exceptionnel. Désormais, je ne sais plus vraiment où regarder la vue ou l’assiette.

 

 

On a fait de très belles tables, des restaurants avec de jolies vues mais quand un endroit combine les deux, c’est important de le souligner. En plus, sur le toit du restaurant, vous pourrez admirer un panorama à 360° sur les Alpes et la région. Le repas est de saison à base de melon, lavande framboise et poisson frais. De toute évidence, on ne pouvait pas rêver mieux !

Une maison d’hôte d’exception : La Turqoise Egarée

En milieu d’après-midi après une balade le long des rives du lac, on prend le chemin de notre maison d’hôte. Aussi, vous noterez bien l’adresse car c’est une maison d’hôte exceptionnelle qui porte bien son nom : la Turquoise égarée.

Située dans les hauteurs du village de Bourdeau, cette villa d’architecte aux lignes totalement contemporaines et inédites domine la rive ouest du lac du Bourget.

La fin de journée rime souvent avec l’apéritif en été  ! De ce fait, on ne se prive pas. On en profite pour déguster une bière et un jus de fuit frais dans le salon. Et puis la vue sur le lac est un régal pour nos pupilles. La vue est imprenable sur le lac et les montagnes ! Si bien que c’est un peu le genre de maison d’architecte présentée dans les émissions dédiées à l’intégration d’une villa en pleine nature. Des portes vitrées du sol au plafond, du mobilier en transparence avec de jolis luminaires.  Pour toutes ces raisons, on a définitivement envie de poser ses valises et rester à la turquoise égarée.

Entre temps, nos hôtes ne manquent pas une nouvelle occasion de nous faire rêver en nous indiquant le chemin pour accéder à leur petit bout de plage privative.

Vous l’avez compris cet endroit est exceptionnel.

Un petit Green au bord des rives ! 

De l’autre côté de la rive, se trouve le Golf d’Aix-les-bains. En effet,  très réputé dans le monde du golf, il ne cesse d’attirer pour des séjours golfiques. Nous avons passé notre journée avec Michel Sandrini, un prof exceptionnel et Aixois pour taper quelques balles. Ce n’était pas notre première expérience. Sans vous dévoiler nos exploits sportifs, Camille se rend au moins un fois par an faire un petit parcours du côté de la Rochelle, au golf de Marsilly .

En pleine nature et au bord du lac du Bourget, nous sommes partis dans la golfette pour découvrir une partie du parcours. D’ailleurs c’est depuis le trou de la chartreuse qu’on contemple une vue assez magique sur les montagnes. Les couleurs sont éclatantes ce jour-là. De la pelouse verdoyante, au ciel bleu en descendant son regard vers la montagne plus sombre, on peut le dire, nous sommes gâtés.

Petit point historique, le premier golf dans le monde a été implanté en Ecosse et celui d’Aix-les-bains arrive en 7ème position avec la visite du duc de Windsor. Ce sont d’ailleurs les Anglais qui ont developé ce sport en France.

Evidemment, Camille excelle sur le parcours. De mon côté, j’apprécie davantage la conduite de la golfette.  Désolée pour les golfeurs aguerris ! Je souligne tout de même de belles sensations de découverte dans ce cadre enchanteur.

Navigation à la voile sur le lac du Bourget

En cinq années de blog, vous commencez à connaitre notre attirance pour la mer autant que la montagne.   Avec ses 2 200 anneaux dans le port d’Aix-les-bains, on prend vite conscience de l’importance de l’activité nautique. L’occasion pour nous de découvrir la navigation sur un lac. Avec ses 18 kilomètres de long, encerclé par d’immenses massifs, le lac du Bourget se positionne comme le plus grand lac naturel de France !

Alors, c’est décidé, on se rend au club de voile. C’est dire, on embarque à bord d’un voilier Surprise de Archambault. Le soleil est de nouveau au rendez-vous et la journée s’annonce plutôt agréable pour naviguer avec un peu de Traverse (= nom du vent sur le lac).

Jusqu’à présent, l’eau est si verte ! Chaque jour, je me rapproche avec cette même stupeur. Fini les Caraïbes, cette fois-ci, on a directement traversé le globe en direction des iles Thaïlandaises. Promis,  je n’exagère pas !

C’est à ce moment précis qu’on se dit que la France est belle. Jusqu’à maintenant, on n’en connait jamais réellement toutes ses nuances. Face à tant de beauté, je dois avouer que la saison d’été au bord du lac a des atouts que je n’avais pas soupçonné.

Chanaz, la petite venise savoyarde

On ne nous avait pas menti, ce village médiéval en Savoie a un charme fou. Dès notre arrivée sur les berges du canal, on ressent très rapidement cette atmosphère bucolique. Accidenté, on ne s’ennuie pas à monter et descendre les ruelles, à la découverte de son artisanat local.

Du torréfacteur local, aux savonneries en passant par la fabrication traditionnelle de l’huile de noix et noisettes au moulin, l’immersion dans le traditionnel était total. J’avais envie de ramener des souvenirs de  chaque boutique (vous êtes prévenus ! ) Mais j’étais surtout impatiente de me rafraîchir en  kayak.  Camille a quant à lui sauté dans le premier kayak. Ce début du mois de juillet est très chaud et ensoleillé. Une vraie chance ! Et puis quoi de mieux que de découvrir le village en naviguant sur l’eau à l’ombre du feuillage.

Bref, ce village est un incontournable lors de tout séjour au lac du Bourget. Donc ne soyez pas surpris, ce village attire du monde !

 

 

L’Atmosphère, un dîner gastronomique au coucher du soleil

On reprend la route du retour en direction de notre turquoise égarée. Vous l’avez deviné, j’ai eu un véritable coup de coeur pour cette maison d’hôtes. A vrai dire tout était parfait.

 

 

Cette pause détente c’était juste avant de se délecter dans un restaurant gastronomie 1 Etoile Michelin. Le troisième restaurant étoilé de notre vie. Sur la terrasse de l’Atmosphère, nous avons pris place sur une table élégamment dressée. On devine le lac dans le lointain après un magnifique coucher de soleil.  Et puis on y a surtout savourer une succession de plats de qualité. Des saveurs originales délicieusement assemblées.  Et puis ce qui me touche particulièrement c’est souvent le dressage. J’aime que ce soit aussi beau que bon. Evidemment, je n’ai pas résisté à prendre quelques photos. C’était tellement tentant.

Je crois qu’on a exploré une belle partie de la gastronomie savoyarde avec un plateau de fromage au choix exceptionnel.

Une belle et dernière nuit nous attend avant de prendre le départ pour un nouveau lac.

En résumé : que faire au Lac du Bourget ?

  • golf d’Aix-Les-Bains 
  • Location de kayak ou canöe ou paddle dans le village de Chanaz autrement appelé « la petite Venise savoyarde » auprès de Chanaz loisirs.
  • Chanaz autrement appelé « la petite Venise des Alpes » : visite de l’artisanat et balade en canoe.
  • Location de bateau à voile, Catamaran, Dériveur, Planche à voile au Club nautique de Voile d’Aix-Les-Bains (réservation avec moniteur possible du bateau Surprise tarif : 100euros pour 2 heures)
  • Un hébergement ultra privilégié face au lac avec son accès privatif : La Turquoise Egarée
  • Déjeuner ou dîner au restaurant gastronomique avec une vue exceptionnelle au Belvédère de la Chambotte (26 euros le menu).
  • Restaurant très haut de Gamme au Bourdin rive ouest du lac : l’Atmosphère.

3/ Le lac d’Annecy, une pépite pour les sports outdoor

Située en Haute-Savoie, la ville d’Annecy est très célèbre pour son lac mais pas seulement. Ses nombreuses activités de plein air en font toute sa réputation. C’est un peu le paradis pour les amoureux de la nature.

Mais avant de profiter pleinement de ce qu’Annecy a à offrir, on est parti découvrir toute la richesse du vieux Annecy autrement appelé « la Venise des Alpes ».

Ce n’était pas notre première fois mais c’est formidable d’y revenir. Il suffit de lever les yeux  pour admirer toutes ses façades colorées. Elles illuminent la ville. D’ailleurs, nous ne sommes pas les seuls voyageurs à profiter de la douceur des lieux. Cette ville est magnifique ! A chacun de nos passages Camille s’y projette et aspire à s’y installer. Pour le moment ce n’est pas du tout au programme, aucun scoop.

On profite d’être au coeur de ce centre historique pour déguster des fromages alpins. D’ailleurs, il existe un jeu de piste pour découvrir la gastronomie à travers la ville : The local Bird

Le trésor d’Annecy ne repose pas uniquement sur la richesse de sa gastronomie régionale. La transparence de son lac tient une place importante. On se laisse aspirer par la douceur de la journée avant de rejoindre les montagnes.

 

Le refuge Là-haut : Une nuit insolite dans un shelter tout confort 

En direction du col de la Sambuy, on s’apprête à découvrir un endroit exceptionnel pensé avec goût: un refuge.

Vous allez me dire, une refuge en montagne, il n’y a rien de plus classique. Il est important de vous présenter le refuge : LÀ-HAUT !

On est accueilli au parking de la Sambuy par Marco et Largo. On grimpe à bord d’un véhicule 6 roues motrices des années 70’S. Grimper au refuge se mérite. Marco conduit sur cette route rocailleuse. Ça me rappelle certaines pistes en Namibie.

Mais une fois descendus, on découvre à la lumière du soir, le refuge et ses environs. Le chalet est immense avec une vue sur le lac d’Annecy. Et puis, A 1828 D+ m je vous laisse imaginer la perspective. Dans la montagne, je m’éclate avec largo le chien de Marco.  Dans ça cadre exceptionnel,  on décide de profiter du « Storvatt » (le bain Norvégien).

C’est l’été, il fait très doux et c’est encore plus agréable de se baigner dans ce bain à plus de 35 degrés. Pendant ce temps, Marco nous prépare un feu de cheminée. Avec l’altitude, les soirées sont plus fraiches. Dans les reflets des vitres, on aperçoit ces grands sapins mais aussi cette lumière si intense.

Au moment de se coucher on regagne notre Shelter, le papa Shelter !

Mais qu’est ce donc un shelter ? Initialement  conçus pur les expéditions polaires, cette sorte de container a été délicatement repensé pour offrir une nuit insolite, tout confort en altitude.  Un conseil ne pas fermer le rideau pour se laisser réveiller vers 5h30.

Au réveil, notre petit déjeuner était délicatement préparé sur la table de la terrasse. Des fleurs des montagnes fraichement cueillies dans un verre d’eau, on ne manque pas de douces attentions. On prend le temps de savourer de bonnes tartines de pain frais avec ses confitures locales.

Nos affaires sont à peine rangées, que nous sommes déjà nostalgiques de partir. Du coup je décide de faire durer notre départ en me relaxant dans un sauna panoramique. Tout en bois et incorporé dans la nature, je peux ainsi contempler toute la montagne.

C’est assez incroyable de se sentir aussi bien quelque part en si peu de temps. Je ne crois pas vraiment au hasard. On a partagé un moment exceptionnel en compagnie de Marco et Sandrine ( sans oublier le chien Largo)

 

Nouvel envol depuis la Forclaz

C’est LE spot en France le plus connu pour le parapente. C’est un peu comme si ce sport était né ici. Depuis Doussard, on grimpe à nouveau avec les équipes d’Aeroslide en direction du col de La Forclaz.

L’endroit est beaucoup plus fréquenté par beaucoup de professionnels et d’étrangers venus admirer le lac d’Annecy.

Après quelques pas, on s’élance à nouveau dans le ciel. Avec son aile rouge, j’observe Camille faire des tours dans le ciel. J’ai oublié de vous préciser nous sommes toujours encadrés par un professionnel.

En même temps avec Camille, je repère la couleur de son aile avant pour observer ses loopings dans le ciel.

N’oubliez pas qu’il s’agit d’une activité à réserver en avance. En cas de mauvaises conditions météo, sachez que les vols peuvent être annulés.

Dernier jour à Annecy, on passe notre nuit au Boutik Hotel, un concept store hotel ultra tendance. Chaque chambre a son univers et je dois avouer que le thème de notre chambre « Green forest » nous a plutôt séduit avec sa vue sur le jardin et le château.

Situé en plein coeur de la ville ,l’adresse est assez secrète. Il est possible de se garer 20 mètres sur un parking gratuit.

En résumé : que faire au Lac d’Annecy ?

  • Parapente : tenues décontractées, coupe-vent et tennis/baskets
  • Nuit insolite dans un shelter au refuge Là-Haut.
  • Location de kayak ou wake-surf
  • Déjeuner au bord de l’eau l’Auberge du Lac du coté de Veyrier.
  • Vélo autour du lac le long de la poste cyclable Roule ma Poule
  • Nuit au Boutik Hôtel dans le Vieux Annecy : un hotel concept-store qui propose un brunch le dimanche. Pour se garer , il y a le parking public situé à 20 m. L’entrée de l’Hotel se fait pas la rue de la Providence.

La grandeur et la profondeur du lac Léman,

Un lac emblématique qu’il me tardait de découvrir. En effet, il tient sa réputation par sa grandeur mais aussi pour sa situation géographique entre la Suisse et la France. Lorsque nous sommes arrivés du coté d’Evian-Les-Bains, j’en ai presque oublié qu’il s’agissait d’un lac.

La découverte de la ville d’Evian

La suite de notre road trip autour des lacs de Savoie Mont Blanc nous amène au plus grand : le Lac Léman.

A 2H00 de Lyon et tout près de la Suisse, Evian-les-Bains est une destination parfaite pour un week-end.
Nous avons donc passé 2 jours du côté d’Evian et Thonon-les-bains ! Deux villes que vous connaissez certainement pour leur eau et leurs thermes. A part sa tranquilité au bord du lac, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre.
Nous sommes finalement arrivés, le week-end du championnat du monde de Formule 1 motonautique. Une discipline spectaculaire où ces engins des mers semblent voler sur l’eau avec une vitesse de pointe pouvant aller jusqu’à 240 km/h. D’ailleurs, la ville est très animée pour l’événement.
Cette destination a de multiples atouts. En plus d’une charmante ville, il y a aussi et surtout d’un côté la montagne (facilement accessible) et de l’autre le lac Léman.

Mais alors que faire à Evian ?

Depuis le centre-ville vous avez accès à plusieurs découvertes et activités gratuites :
  • La source Cachat : Sans doute l’endroit le plus célèbre des sources de la station thermale depuis 1973.

Accessible jour et nuit, on y rencontre les évianais venus remplir  leur stock de bouteille en verre.
la Source Cachat est une source d’eau minérale située en plein coeur de la ville qui a fait toute la renommée internationale de la ville d’Evian. Cette jolie fontaine (appartenant à la Société EVIAN) aux couleurs pastels mérite de s’y arrêter tout comme sa buvette.
A notre tour, on remplit notre bouteille d’eau avant de rejoindre le funiculaire.
  • Le funiculaire  : 

Moyen de transport historique, le funiculaire constitue notre patrimoine ferroviaire européen. Celui d’Evian fait partis des 3 seuls survivants des funiculaires classés des XIXe et XXe siècle. De surcroît, c’est intéressant de l’emprunter pour prendre un peu de hauteur sur la ville. Au passage de belles demeures semblent se cacher dans les hauteurs.
Le centre ville à l’architecture plutôt ancienne a beaucoup de charme. Il est vraiment agréable d’y flâner à cette période de l’année. Mais c’est sans vous parler du  Palais lumière une ancienne station thermale construite dans une imposante bâtisse du XXème siècle. Face au lac Léman, ce bâtiment s’impose avec le casino comme le bâtiment principal de la ville.
Ce jour là, nous n’avons pas eu la chance de découvrir l’intérieur, une nouvelle exposition était en cours d’installation.

En milieu d’après-midi, on décide de prendre la route direction Maxilly-sur-Léman, une commune voisine du centre ville d’Evian.

Chez Mathilde, une maison d’hôte d’exception face au lac Léman

Située à 13 km de Thonon-Les-Bains, à 60 km de l’aéroport de Genève et à 13km de Lausanne (en bateau), la maison de Mathilde est un véritable nid douillet au bord du lac.  Enchantés de nos récentes expériences d’hébergement en maison d’hôtes, on était impatient de découvrir son univers.

Les portes de la voiture à peine fermées, Mathilde nous accueille avec un large sourire, tablier autour du coup, en pleine préparation du dîner. Un détail qui plante le décor.  Elle nous fait le tour du propriétaire en commençant par le plus intéressant, l’extérieur.  Son jardin joliment arboré est tout en fleurs et quelques poules semblent vouloir nous saluer. Et puis, l’atout majeur de la maison, sa terrasse au bord du lac. J’ai presque envie de dire, une terrasse en bord de plage. Et c’est ici même que notre table le soir sera dressée.

La maison de Mathilde vous permet de vivre une expérience culinaire unique.

Diplômée d’une école hôtelière, le diner prend une tournure inattendue. Un véritable voyage gastronomique qui a fait chavirer nos papilles. Je vous imagine en train de saliver derrière votre écran, alors comme je suis généreuse, je vous partage le détail de son plat principal :  Un filet de perche avec sa poêlée d’épinard, artichaut rôti, pulpe de betterave, fleurs de targette avec cresson, le tout agrémenté d’une réduction d’écrevisse. Une assiette pleine de saveur avec un poisson issu de la pêche du matin. Les pieds quasiment dans l’eau, on se délecte au coucher du soleil de chacun ses mets.

La « pêche fraiche du jour » : un argument fort pour tous les restaurateurs.  Chez Mathilde, la cuisine c’est une histoire de famille !

Son papa, Eric Jacquet est pêcheur depuis 30 ans. Une passion pour ce métier qu’il tient de son grand-père. La complicité du père et de sa famille se ressent dans l’élaboration des plats. Et ici, la pêche est réellement du matin. Son papa est venu nous saluer dans la soirée. Conquise par sa cuisine digne d’une table étoilée, je félicite Monsieur Jacquet pour ses délicieux filets de perche. (poisson d’eau douce du lac Léman).

Et puis d’une petite tape dans le dos, il accepte le compliment en rétorquant, si mon poisson est si bon, « venez donc demain matin à la pêche » Réveil à  4H30 ! Je réfléchis quelques instants avant d’accepter cette invitation aux aurores. Et puis, on n’a pas, tout les jours, la chance de partager une escapade sur le lac Léman avec un pêcheur professionnel.

Avec Camille on regagne notre chambre avec vue sur le lac. Je prépare des affaires chaudes, et je tente de trouver le sommeil. Peur de manquer le réveil je regarde l’heure toutes les deux heures.

 

Entre pêche et montagne 

Camille quant à lui prépare ses affaires de trail pour une petite sortie trail en montagne. Là aussi c’est une historie de famille ou plutot de couple ! Camille est parti dans les hauteurs avec le compagnon de Mathilde.

De mon côté, au lever du soleil, j’en apprends davantage aux côtés de Monsieur Jacquet. Il partage généreusement sa matinée pour me faire découvrir la pêche en eau douce.  Dans ses filets les poissons du lac ne lui résistent pas,  féras, perches, écrevisses etc…

C’est le genre d’expériences que j’adore. Autour d’une conversation, on se retrouve, au lendemain, à partager un moment unique avec plusieurs membres de la famille de Mathilde. (de parfaits inconnus quelques heures auparavant). Bref, des rencontres qui rendent souvent un séjour inoubliable !

Au petit matin, j’en apprends davantage aux côtés de Monsieur Jacquet. C’est un peu l’envers du décor de mon plat de la veille. Mais ce qui est encore plus touchant, c’est de comprendre que cette passion est de famille.

Très attaché à sa région et à son lac, Monsieur Jacquet veille particulièrement à la protection du lac. En botte et en salopette jaune, je me retourne sur le lac au petit matin. Premier lancer de filet c’est Ma YOLE (en patois savoyard, cela signifie RIEN Dans le filet). Pour remonter le filet il utilise un moteur hydropique. J’ai essayé à main nue, c’est très très physique.

Vers 7H40, on a un peu de chance, on remonte 10 kilos de perches du côté du port de Saint- Louis. Un ami de Monsieur Jacquet les appellent même les « BONBONS DU LAC » ! En plein coeur de la nature, je découvre toute cette culture Lémanique. A la fin de cette matinée, on en a des choses à se raconter avec Camille.

Le lac léman depuis Thonon-les-bains, Sciez et le village d’Yvoire

Notre road-trip en Savoie Mont Blanc en été nous amène jusqu’à Thonon et deux de ses villages voisins.

  • Thonon-les-bains 

La pêche est très présente autour du lac Léman. De sorte que sur le port de Thonon, filets de pêche, chantier et cabanes en bois nous rappellent cette atmosphère maritime près de chez nous. A l’exception des montagnes ! La nature est généreuse de ce côté de la France, en Savoie Mont Blanc. D’ailleurs comme nous sommes en été on décide de manger une bonne glace pour se rafraîchir. De telle sorte qu’on poursuit la journée au frais du côté du château de Ripaille. Construit par le premier Duc de Savoie au XIVème siècle, ce château est chargé d’histoire. Pas du tout habitués à cette vie de château, cette visite bucolique et historique mérite tout de même de s’y attarder. Mention spéciale pour les jardins quand les températures sont caniculaires.

  • Sciez

Les journées sont vraiment chaudes et on ne va pas s’en plaindre.  Sciez est une autre commune de Savoie Mont Blanc en bordure du lac Léman. Un potentiel naturel qui nous a permis de nous délecter d’une bonne baignade. Au programme de notre journée Farniente et paddle.

Posée sur un ponton juste à coté de la base nautique je prends conscience de la proximité avec la Suisse.

Jusqu’à aujourd’hui, c’est Pétole ! On ne découvrira pas les joies d’une virée en catamaran sur le lac léman mais un petit tour de paddle c’est toujours agréable.

Après avoir déjeuner les pieds dans l’eau, ça en deviendrait presque une mauvaise habitude, on regagne notre nouvelle maison d’hôte : La Maison Rouge Cacahuète ! Située dans le  minuscule village de Nernier, on découvre le charme de ses environs. Il est vrai que je ne dis pas ça parce qu’il fait doux et que le village est bordé de plage.

 

  • Nernier & Yvoire 

Deux petits villages où nous avons erré à pieds et à vélo avant de rejoindre la place centrale. D’ailleurs, les ruelles sont si petites que les voitures n’y passent pas ou difficilement. Et puis, le village est tellement charmant qu’il semble avoir été fleuri spécialement pour les voyageurs l’été. En réalité, le doux parfum des fleurs embaument le village à chaque printemps.

Plus tard, le soir, on décide d’emprunter une piste cyclable dans une forêt ombragée pour regagner le village d’Yvoire. C’est parti pour une balade nocturne à Vélo. Jusqu’ici, ça me rappelle mes jeunes années sur les pistes cyclables de l’île de Ré.

Après quelques arrêts dans les venelles pour admirer les différents points de vue sur le lac, je prends conscience que la France regorge de pépites. Je suis surprise d’un tel dépaysement en Savoie Mont Blanc ! Une fois arrivés, l’entrée du village d’Yvoire se matérialise par une immense porte Moyenâgeuse. Il y a aussi beaucoup de monde en soirée. Des boutiques d’artisans et de souvenirs en tout genre sont ouvertes. Il ne faut pas oublier que ce village médiéval a la côte. En même temps, il compte parmi les plus beaux village de France. Il faut dire aussi qu’il a même reçu son premier prix national de fleurissement en 1959.

D’ailleurs ce jour là, une belle crise de fou rire nous gagne avec Camille,  j’ai assorti ma robe à l’ambiance florale du village d’Yvoire. Après tout, ça change car en janvier dernier, j’étais assortie aux rideaux des hôtels en Egypte !

La découverte du Jardin des 5 sens

Situé au pied du château, le jardin des Cinq Sens a été pensé pour offrir une expérience sensorielle unique.

Au point que j’ai réussi à attirer Camille dans ce labyrinthe fleuri. Au fur et à mesure, on respire de délicates odeurs, on goûte et on peut même toucher les feuilles et les fleurs. A chaque pas, un parfum envoûtant s’échappe de ce jardin. D’autant plus que lorsqu’on connait les vertus et les bienfaits des plantes en médecine douce, l’expérience est vraiment enrichissante. Aussi, on y a découvert toute une variété de plantes dont on ignorait l’existence (environ  1300 plantes diverses) .

Ce jardin porte bien son nom, tous nos sens son en éveil. En vérité, c’est une explosion de sensations visuelles et gustative qui s’offre à nous. D’ailleurs on poursuit la visite / dégustation en déjeuner au restaurant « Les jardins du Léman » qui travaille et agrémente leurs plats des plantes du jardin. A Yvoire, il existe toute une économie circulaire jusque dans l’assiette !

En résumé : que faire au Lac Léman ?

Du côté d’EVIAN :

Du côté de THONON :

Du côté de SCIEZ :

Du côté de Nernier & Yvoire

 

Une facette estivale ressourçante de Savoie Mont Blanc

Quand on voyage en France on ne connait pas toutes ses nuances que ce soit d’une région à l’autre ou d‘une saison à l’autre. Comme je l’écrivais plus haut, cette douce France autour des 4 lacs de Savoie Mont Blanc,  je ne la connaissais pas.

Notre itinéraire de 10 jours en Savoie Mont Blanc n’a rien à envier à des destinations plus balnéaires. En ce sens, on y a découvert une nature authentique où l’on respire toujours un air pur à pleins poumons.

Cette facette estivale autour du Lac d’Aiguebellette, du Lac du Bourget, du lac d’Annecy et pour terminer par le plus grand le Lac Lémanne peut que vous donner de l’inspiration pour vos prochaines vacances d’été. Et maintenant je n’ai plus qu’une seule envie y retourner le temps d’un week-end prolongé en famille.

La France regorge de pépites qu’il ne faut surtout pas délaisser.

J’espère que cette palette d’activité au grand air avec Savoie Mont Blanc vous sera utile et inspirante ?

Retrouvez également EN VIDEO CETTE ESCAPADE EN SAVOIE ET HAUTE-SAVOIE 

N’hésitez pas si vous avez des questions complémentaires, on se fera un plaisir d’y répondre.

 

Un road-trip réalisé avec Savoie Mont-Blanc du 22 juin 2018 au 02 juillet 2018

Vous aimerez aussi ...

4 commentaires

  • Répondre
    Amelie
    19 mai 2019 at 14 h 43 min

    Le refuge là-haut j’adore !!!!
    Et ces bleus. Je connais mal les lacs de Haute-Savoie mais y a pas à dire ils sont super charismatiques.

    • Répondre
      Unduvetpourdeux
      19 mai 2019 at 16 h 34 min

      Oh oui un endroit assez unique et de beaux moments de partage. On n’oublie parfois notre douce France. Tout comme toi je connaissais mal cette région en été et j’ignorais même l’existence du lac d’Aiguebelette. Heureusement on s’est bien rattrapé.

  • Répondre
    justine Miele
    14 octobre 2019 at 3 h 23 min

    Bonjour. Que la montagne est belle.. Et ses quatre lacs .. Une plenitude que l. On me trouve que. En France Pouquoi aller loin quand tout est si beau ici meme La Vie. La nature. Ole bon air. Ses villages et filled sublimes. . . Venir void c. Est savoureux et trop top. Merveilleuse France le pays de Mon enfance ‍

    • Répondre
      Unduvetpourdeux
      15 octobre 2019 at 21 h 31 min

      Bonsoir Justine, Ravie que ce séjour t’inspire autant que nous. Et je suis bien d’accord : La France est BELLE !

    Répondre

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.