Pologne

La Poméranie : au coeur du parc national de Słowiński en Pologne

sur la jetée de sopot en Pologne

La Poméranie c’est cette région, au nord de la Pologne, qui a pour privilège majeur sa situation au bord de la mer baltique.

Après la découverte de sa capitale Gdańsk, une ville pleine de charme, nous sommes partis découvrir ses longues plages de sable blanc.

Et c’est dans le parc national de Słowiński, principalement connu pour ses dunes de sables mouvantes que nous avons découvert l’étendue de cette nature sauvage et préservée.

COMMENT S’Y RENDRE :

  • A 100 kilomètres de Gdańsk soit 2h / 2h30 en voiture
  • Il faut savoir que le parc national de Słowiński est inscrit au patrimoine mondial de L’UNESCO

 

LA POMÉRANIE PRATIQUE :

Au coeur du parc national de Słowiński en Poméranie

La découverte du parc national était initialement prévue à vélo. La météo plutôt capricieuse ce jour-là nous a amené à trouver un plan B. Alors, c’est accompagnés d’Agnieszka que nous sommes partis en voiture au plus près des lacs, des marais, des tourbières mais aussi et surtout de la mer.

Les trésors de la forêt Poméranienne

Début octobre, les couleurs de l’automne ont commencé à pointer le bout de leur nez pour notre plus grand plaisir.

C’est donc dans la foret que nous entamons une belle balade. Et puis contre toute attente, Camille et Agnieszka ont commencé à parler champignons. Oui, oui les cèpes ont fait l’objet d’une longue conversation avant de partir à leur recherche. On a bravé la pluie, durant des heures, pour dénicher des cèpes de Poméranie.

Pour certains bien cachés sous les feuilles, d’autres étaient facilement apparents. En réalité, c’était juste si surprenant, il y avait des milliers de champignons de plusieurs variétés. Nous n’avions jamais vu ça auparavant, ni même Agnieszka. Alors c’est pour dire à quel point c’était stupéfiant. Je peux même vous dire qu’elle était aussi ravie que Camille de partir à la cueillette.

Ça sentait bon la pluie, la terre humide et les arbres de la forêt. Alors malgré le temps et après d’inombrables éclats de rire, on a apprécié la recherche de la matinée. Une récolte HORS NORME.

D’ailleurs, Camille pose fièrement avec son immense cèpe. De quoi rendre jaloux les copains en France.

Au plus près de la faune

Mais la découverte ne s’arrête pas là, le parc national de Słowiński englobe également deux grands lacs : le lac Lebsko et Gardna. C’est depuis une grande plateforme verdoyante qu’on a pu admirer la vue sur ce dernier lac. La nature y est pure. Le silence est parfois brisé par le vent. Ici, tout semble en parfait équilibre. Mais ce jour là, nous n’avons pas spécifiquement vu d’oiseaux. Et pourtant c’est le repères de milliers d’oiseaux. (Ils en recensent plus de 257).

 

 

Et sur place, vous apercevrez de longs sentiers et des ponts d’observation aux abords des lacs. L’idée étant, évidemment de permettre aux voyageurs d’observer la faune et la flore de plus prés.

Et puis en toute simplicité, à l’image de cette journée, nous poursuivons la découverte  le long de la mer baltique.

 

L’atout majeur de la Poméranie : les grandes plages de sable blanc de la baltique

Dans l’imaginaire de chacun, la Pologne est un pays plutôt froid.  Toutefois, ce pays cache d’immenses plages. En effet, c’est plus de 700 kilomètres de côte alternent dunes sauvages et villages balnéaires pittoresques.

Après la richesse de son patrimoine, nous avons découvert cette autre facette du pays.  Toutefois, dans le parc national de Słowiński,  il vous faudra être un peu patient pour rejoindre la mer baltique. Comptez une bonne heure de marche pour apercevoir cet horizon de bleu gris.

Nous découvrons donc pour la première fois, cette immense plage désertique. Je n’exagère pas, à cette période de l’année, nous étions totalement seuls. En plein coeur de ce parc naturel, il y a ces belle dunes surplombant la mer.

Certains d’entre vous, ont comparé cette endroit à nos jolies côtes en Atlantique et notamment à la dune du Pyla. Pour une part, c’est plutôt vrai.

Mais ce qui nous a le plus frappé c’est sa pureté. Les déchets étaient, ce jour-là, quasiment inexistant. J’ai juste trouvé une pièce de monnaie chinoise. Un souvenir que je conserve désormais dans mon portefeuille.

En automne, la balade fut douce et agréable. Pour celles et ceux qui souhaite profiter de la baignade en été, il semblerait que les températures grimpent à plus de 40 degrés. Comme quoi, il ne faut pas sous-estimer les stations balnéaires de la Poméranie.

 

 

Le musée de KLUKI

Durée de la visite = 30 minutes (attention affichage en Polonais uniquement)

Prix : 14 zl

 

A seulement 5 km à l’est de Smołdzino, ce minuscule village est devenu un musée en 1963. Il est composé de maisons traditionnelles poméraniennes. A l’intérieur tout est d’époque dans le respect de la culture slovines. Et pour l’anecdote, tous les ans, début mai, est organisé la fête du mariage noir : Une tradition ancestrale.

Et puis pour continuer dans le folklore, quelques oies sont venues nous accompagner pour la visite ! Une visite  joyeuse et surprenante.

Bon à savoir : «Où dormir à Kluki » !

 

 

Nous vous recommandons de poursuivre la visite du nord de la Poméranie, en continuant du coté de la Péninsule de HEL.

Au nord de Gdansk, vous pouvez y découvrir un banc de sable de 34 km de long et 300 m de large.  Une baie unique en Pologne devenu un paradis pour les kite-surfeurs.

Le parc national de Słowiński est suffisamment grand pour ne pas s’ennuyer. Sa végétation naturelle et luxuriante est particulièrement apaisante.

Pour compléter  la découverte de la Poméranie retrouvez notre article consacré à 5 expériences à vivre sur Gdańsk .

 

 

Un road trip en Poméranie du 29 septembre au 3 octobre 2019 avec l’Office Polonais de Tourisme polska.travel et la région de la Poméranie pomorskietravel

 

Vous aimerez aussi ...

4 commentaires

  • Répondre
    Genevieve
    17 novembre 2019 at 20 h 26 min

    Nous y étions début août, c’était top, mais il ne faisait pas 40 ° ! On s’est baigné une seule fois, à Hel justement puisque c’est abrité et c’était à marée basse.
    Une région magnifique, terre de mes ancêtres allemands puisque la région est devenue polonaise à la fin de la 2e guerre mondiale.
    Région très chahutée un peu comme l’Alsace chez nous.
    Merci pour le partage !

    • Répondre
      Unduvetpourdeux
      1 décembre 2019 at 13 h 59 min

      Bonjour Geneviève, merci pour ce partage. Une vraie découverte nous concernant. On a beaucoup appris sur l’histoire du pays grâce à la visite du centre européen de la solidarité.
      Donc vous me confirmez que l’été la chaleur n’est pas suffocante 🙂

      Bon dimanche

      Amanda

  • Répondre
    JEAN-CLAUDE RIHARD
    17 novembre 2019 at 20 h 41 min

    Une région que nous commençons à bien connaître , nous y étions au mois d’Août 2019 pour la troisième fois. C’est aussi les racines de ma belle famille. Cette année nous avons privilégié Gdansk et la Cachoubie …… Avec tout de même un petit détour par Ustka!

    • Répondre
      Unduvetpourdeux
      1 décembre 2019 at 13 h 56 min

      Bonjour Jean-Claude,

      Déja la troisième fois ! belle découverte pour nous aussi. Fait-il si chaud l’été sur ces plages au bord de la mer baltique ?
      Bon dimanche

    Répondre

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.