Automne Hiver Pyrénées

Payolle : Le « Petit Canada » des Pyrénées

S’évader à Payolle dans les Pyrénées, c’est manifestement toujours une bonne idée.  Un week-end familier que nous avons décidé de réitérer à la mi-janvier. 

C’était comme un flashback.  On a eu le sentiment d’être revenus deux ans en arrière. Du blanc du blanc et partout du blanc. Sans oublier des chutes de neige inespérées. 

Pour la petite histoire, nous sommes partis à 3 avec Julie (la créatrice d’into the woods bags) rencontrée deux ans auparavant à cet endroit précis et ce grâce à Instagram ! Quelle joie de nous retrouver pour renouveler cette petite virée Pyrénéenne, et plus précisément à Sainte-Marie de Campan.

Il est 9h15 lorsque nous quittons notre Chal’home. La neige est fraîche. On enfile nos raquettes pour se balader dans les sapins avant de réaliser un vrai rêve ;-). 

C’est que nous avons encore pleins de rêves et heureusement ! Je pense que vous avez déjà votre petite idée  sur notre aventure ! Nos dernières photos Instagram ainsi que les Insta-Stories ont dû vous donner un petit aperçu. 

Il s’agit d’un rêve accessible vous me direz, mais c’est une expérience qui va au-delà des MOTS ! 

À 14h30, nous rejoignons Élodie de attelage altitude, et enchainons avec un cours théorique donné par Ingrid (une autre musher) sur les bases de ce sport.

Avant le départ, une règle d’or est à retenir : ne jamais lâcher son traîneau, mais aussi ne pas oublier de freiner…  vous l’aurez compris il y a deux règles d’or finalement !

Je commence à passer les mains sur le traîneau, je sers fort au démarrage de peur de basculer en arrière. Mon attelage est constitué de 3 chiens. En général c’est 3 ou 4 (tout dépend du gabarit du pilote ;-))

Les chiens sont surexcités, c’est une surenchère d’aboiements. Mi- loup, mi chien, ils sont prêts à s’élancer dans une course effrénée.  

Départ au trot et en file indienne, je n’en reviens toujours pas ! L’enthousiasme des chiens est magique…

Actrice de la vitesse, je m’aperçois rapidement que les chiens de mon attelage sont dynamiques. J’allais oublier les présentations des huskies : Juvamine, Impeccable et Garbuc.

Juvamine était placé en avant et vous en avez trés certainement deviné les raisons. Un husky plein de peps ! Quant à Garbuc, c’est le diminutif de Garbure : la fille de la Musher (Elodie), avec son petit âge a réinventé son prénom. Vous savez tout. Dans le reste de la bande, il y a aussi Pirate, Grenouille, Shrek, Il court vite, Jacques, Ocapy, Gripsou , Arsouille, Lagaffe, Volt, Lolippop, Crunch, Moustique, Speed et Popeye. (J’ai réussi à retenir ceux-là).

2 heures de glisse, 2 heures de bonheur à admirer ce spectacle qui s’offre à nous. Ce que j’aime le plus c’est l’évasion. On profite alors du silence des grandes étendues blanches, du crissement des patins du traineau sur la neige et de la magie du paysage.

Avec la vitesse, le froid plutôt mordant m’anesthésie le bas du visage. Je souris et rigole tellement que je peine à décrisper cet air ébahi figé.  

Le traîneau glisse parfois tant bien que mal sur cette neige givrée. Le manteau blanc craque faisant naître quelques secousses. Et c’est à ce moment précis qu’il ne faut pas lâcher, car le traîneau se retrouve un peu déstabilisé.

Cette expérience unique magique nous reconnecte avec la nature !

 

Toutes les conditions étaient réunies. Le soleil, la neige et des températures un peu plus élevées.

Difficile de leur dire au revoir. On passe une bonne demi-heure à les caresser et chercher leur particularité physique (pelage etc..). Leurs prénoms originaux nous ont aussi beaucoup amusés. 

Après une journée bien sportive, rien de mieux que de profiter d’un bain norvégien pour se délasser. La touche plus que divine de notre Chal’home, sans oublier le réconfort d’un col roulé emmitouflé dans le chalet.

 

 

Pour continuer dans cette belle lancée de sensations de glisse, nous sommes partis faire quelques descentes sur les pistes de Barèges, la Mongie.

– La Mongie –

 

Un grand domaine skiable dans lequel nous avons l’habitude d’aller depuis plusieurs années.  Ce jour-là c’est le chassé-croisé sur les pistes. Avec ce premier beau week-end, vous imaginez bien que nous n’étions pas seuls. On en a quand même bien profité et encore une fois nous avons été chanceux sur les conditions.

 

– Ascension au Pla de l’Arcouade –

 

 

Dernier jour de ce doux week-end  à la montagne et pas question d’en perdre une miette avec un départ en randonnée raquettes à 10h30.

Nous prenons le départ à Payolle et on retrouve qui, les huskies ! Impossible de ne pas s’arrêter leur refaire des caresses avant cette belle journée.

L’ascension est difficile dans la neige, nous suivons les traces en raquettes de Camille pour avoir le sentiment d’un pas plus léger. Chacun se concentre sur son effort. Je me concentre sur le son des pas dans la neige et sur ma respiration. On ne dirait pas mais il fait rapidement chaud dans l’effort.

 Marcher dans cette neige fraîche et Photographier notre ascension…  un spectacle familier et hors normes ! On en prend toujours plein les yeux.

1900 m d’altitude et 900 m de dénivelé.

Une vue imprenable sur cette chaîne montagneuse enneigé. Le Pic du midi joue à cache cache avec les nuages pendant que nous continuons de marcher le long de la crête. Nous sommes seuls et nous croisons peu de randonneurs.

Le silence et la délicatesse des flocons qui viennent se poser sur le sol comme de délicates petites plumes blanches.  Voilà le spectacle.

L’altitude, la lumière, le silence depuis le Pla de l’Arcouade, tout cela est unique.  Chaque randonnée est unique ! On redécouvre le décor à chaque saison. On admire les sommets pyrénéens à perte de vue. 

Après ces 13 km de randonnée sous la neige, l’odeur du fromage fondu sur nos pommes de terre nous appelle. Un petit plaisir montagnard que nous avons bien mérité !

Entre raquettes, conduite de chiens de traineau et ski, nous avons passé encore une fois un week-end 100% dépaysement au grand air.

N’hésitez pas à nous livrer vos expérience dans cette superbe région.

Vous aimerez aussi ...

12 commentaires

  • Répondre
    Natacha
    5 février 2017 at 10 h 05 min

    Wwaaaaweee je suis sous le charme de cet article et de ces magnifiques photos, vs avez un sacré talent de nous partager c’est si belles images. J’en ai pris plein les yeux. Je vous avez contacté sur instagram suite à la parution de votre post sur la randonnée à chien de traineaux, me tarde l’année prochaine de pouvoir vivre cette expérience habitant aux pieds des Pyrénées

    • Unduvetpourdeux
      Répondre
      Unduvetpourdeux
      5 février 2017 at 10 h 53 min

      Coucou Natacha,
      Je me souviens bien en effet. Contente que ça te plaise.. Tu habites dans une superbe région !
      C’était vraiment magique avec des activités variées. On a vraiment eu le sentiment d’être partie une semaine.
      Définitivement, c’est la randonnée à chiens de traineau qui m’a le plus marqué. Est-ce que tu t’es renseignée pour en faire cette année ? A mon avis, il n’est pas trop tard 🙂
      Beau dimanche à toi

  • Répondre
    Hautes-Pyrénées
    6 février 2017 at 12 h 27 min

    Merci pour ce magnifique article ! #destinationpyrenees

    • Unduvetpourdeux
      Répondre
      Unduvetpourdeux
      7 février 2017 at 22 h 33 min

      Des moments inoubliables ! Merci 🙂

  • Répondre
    Stephanie
    12 février 2017 at 19 h 35 min

    WHOUA ! Paysages magiques et chiens magnifiques ! Très belles photos !

    • Unduvetpourdeux
      Répondre
      Unduvetpourdeux
      12 février 2017 at 19 h 37 min

      mille merci Stéphanie.
      A 3h00 de chez nous, on a de la chance…
      As-tu eu ma réponse sur ton commentaire de l’article dédié à Los Angeles ?

      Belle soirée

  • Répondre
    V-Day version Pample girls - PAMPLE STUDIO
    14 février 2017 at 11 h 28 min

    […] vous invite à aller voir le dernier billet d’Amanda et Camille sur […]

  • Répondre
    Payolle : Le "Petit Canada" des Pyr&e...
    17 février 2017 at 17 h 37 min

    […] S'évader à Payolle dans les Pyrénées, c'est manifestement toujours une bonne idée. Un week-end familier que nous avons décidé de réitérer à la mi-janvier.  […]

  • Répondre
    Grand Tourmalet
    21 février 2017 at 10 h 18 min

    Super reportage qu’on a repartagé sur notre page facebook @grandtourmalet !
    Au plaisir de vous revoir par chez nous 🙂
    N’hésitez pas à nous prévenir si vous souhaitez revenir!
    A bientôt

    • Unduvetpourdeux
      Répondre
      Unduvetpourdeux
      22 février 2017 at 8 h 45 min

      Merci, un petit coin des Pyrénées qu’on aime particulièrement.
      Le GRP de cet été sera l’occasion pour Camille (garçon) dit retourner 😉
      belle journée

  • Répondre
    Isa
    26 mars 2017 at 8 h 26 min

    Très belles photos et un joli récit.
    Nos Pyrénées sont tellement belles. .
    Merci pour ce partage
    Isa

    • Unduvetpourdeux
      Répondre
      Unduvetpourdeux
      27 mars 2017 at 20 h 28 min

      Oh oui, merci Isabelle et contente de te lire ici. Les randonnées printanières ne vont plus tarder 🙂

    Répondre

    *