Bassin d'Arcachon France

La Vélodysée de Arcachon à Capbreton

La Vélodyssée vous connaissez ? Il s’agit de la plus longue véloroute aménagée de France. Elle relie Roscoff (en Bretagne) à Hendaye (Nouvelle-Aquitaine) soit 1290 km de pistes cyclables le long de la côte Atlantique ! 

A la fin du mois d’août, on a enfourché  la selle de nos vélos pour réaliser une partie de La Vélodyssée : d’Arcachon à Capbreton, en bikepacking. 

Une aventure de 170 km (Aller) en mobilité douce, comme on les aime sur cette partie de la plus longue véloroute qui ne présente aucune difficulté – Je pense qu’on est d’accord pour dire que nous étions sur l’une des plus belles parties de la côte atlantique ?  

Vous verrez aussi  que la traversée de la Gironde et des Landes se fait majoritairement par la forêt.  Mais ce qui est important aussi c’est de partir bien équipé mais aussi léger. 

 

Avant de partir sur La Vélodyssée : 

  • Préparer minutieusement son équipement et faire la révision de son vélo : Vérifier les freins, gonflage des pneus. Emportez également un petit kit de réparation  pour crevaison, chambre à air, pompe)

Pour 3 jours en BIKEPACKING : 

1 vélo – les nôtres sont de route (modele TRIBAN RC 520) 
tenue de vélo de route

  • 1 short
  • 2 t-shirts
  • 1 jeans 
  • Trousse de toilette minimaliste + crème solaire
  • Pull /sweat
  • 1 goretex / coupe vent + cape de pluie 
  • Serviette fine nabadji 
  • 1 paire de chaussures ouvertes 
  • 1 paire de chaussettes
  • Maillot de bain
  • Casquette 
  • Lunettes de soleil 
  • Un antivol ABUS (très important pour faire des haltes sereinement)
  • Quelques barres de céréales

Nous avions environ 8 kg chacun + le matériel photo pour Camille soit 12 kg. L’étape peut se faire en camping aussi. Par choix, on a privilégié la légèreté.  

=> l’idée c’est d’emporter que  l’indispensable !

1ère étape de la Vélodyssée  : Bordeaux- Arcachon en train

A noter : Départ depuis la Gare de Bordeaux en Train avec nos vélos –  (50 minutes) 

Après 50 minutes de train, nous voilà arrivés à la gare d’Arcachon. On regagne notre petit hôtel situé à 5 minutes avant de partir rejoindre le front de mer. L’occasion pour nous de faire une sortie en bateau. Le soleil n’était pas au rendez-vous mais le simple fait d’être au bord de l’océan nous plonge directement dans une ambiance « vacances ».

Où dormir :

  • A l’hôtel de la plage  : juste à coté du Casino cet hôtel nous a permis de profiter d’une bonne nuit de sommeil avant d’entamer notre première étape de 67 Km.

Où manger : 

Il y a une multitude de restaurants le long du front de mer mais à notre grande surprise, il n’y a pas que des attrapes-touristes !  Bien au contraire, on a dégusté un délicieux poisson chez PIERRE. 

2ème étape de La Velodyssée :  Arcachon – Gastes (63kilomètres)

Le vrai voyage à vélo en itinérance peut commencer ! Sacoches bien refermées et Parkas de pluie à portée de main, on s’élance sur les premières pistes.

Le temps est plutôt gris mais la perspective de l’océan sur notre droite nous le fait tout oublier. 

On pédale sans jamais vraiment s’ennuyer et il me tarde rapidement d’accéder à ma partie préferée  : la piste cyclable dans les pins.  En revanche à l’annonce des pins, c’est aussi l’annonce du dénivelé entre la dune du Pilat et Biscarosse. 

Peu importe, on adore cette partie que nous avions faite à plusieurs reprises.  Sachez que pour rejoindre Biscarrosse-  plage on quitte un peu les pistes en passant dans le bourg de la ville de Biscarrosse. 

 

 

  • Où dormir à Gastes : au Camping Les Prés Verts au Bord du lac de Parentis-en-Born
  • Où manger : à la petite paillote du camping

=> par beau temps il est possible de faire du paddle sur le lac

Par chance un ami de Biscarrosse est venu nous chercher pour nous faire découvrir une activité que Camille a adoré : le E-FOIL. Prix (59 euros les 30 minutes) – On a bien rigolé lors de ses petites chutes mais il a finalement réussit à se lever rapidement pour apprécier cette sensation de voler. Plus un bruit, au dessus de l’eau tout semble s’arrêter. 

=> E-FOIL (18 chemin de Maguide à Biscarosse LAC – 06 26 68 67 52)

 

3ème et « dernière étape » de La Vélodyssée : Gastes – Capbreton (103 kilomètres) 

Pour cette dernière étape, les forêts de pins, les plages immenses nous attendent à nouveau. Ce dernier jour est une étape que nous avions hâte de réaliser. Et pour cause, une tempête menaçait d’éclater. Par chance et sur les infos avisées de Camille (merci Windguru), on a pu passer entre les gouttes en partant assez tôt.

D’ailleurs si on a bien un conseil à vous donner en règle générale c’est de partir tôt pour profiter de quelques haltes pour des visites et anticiper les imprévus. (panne, mauvais temps etc …) 

Où dormir :

  • à Capbreton  : A la Body Surf House à 2 minutes de l’océan. Une auberge de jeunesse plutôt confort avec son jacuzzi et son sauna. Au sous-sol de cette grande maison, vous avez la possibilité d’emprunter (gratuitement) surf et longboard – ici tout marche à la confiance et en collectivité.

Où Manger :

  • au Munda Kfé à Capbreton face à l’océan – mention spéciale pour les pizzas à la farine de polenta pour le croustillant et le dessert qui pétille en bouche. 
  • Au Mango Tree (ouvert de Avril à Octobre) 
  • Chez Tante Jeanne

Que faire à Capbreton et Hossegor :

  • Du surf ! les conditions météo n’étaient vraiment pas exceptionnelles après la tempête mais personnellement j’ai apprécié reprendre un cours de surf avec Arnaud de l’école « Darrigood Surf School ». 
  • Le tour du lac à vélo mais ça coule de source !  

Bonus  : Retour à Vélo sur La Vélodyssée (170 km)

Une étape initialement prévue en train de la gare de Labenne à Bordeaux. D’ailleurs, ce train (Hendaye – Paris) a fait la UNE de l’actu bloquant pendant 20h des voyageurs. 

Finalement dans notre malheur, et malgré l’attente on était mieux dehors. Après une nuit à l’hôtel, Camille a suggéré de faire le  retour à vélo. Nous n’avons pas eu la même idée. En premier lieu j’ai cherché une voiture à louer avec porte vélo. Les 170 km pour le retour me réjouissaient moins que Camille.

A l’ouverture des agences, aucune voiture type SUV  disponibles. Alors plutôt que d’attendre à nouveau un « potentiel train », nous repartons à vélo.

Nous étions au niveau du lac d’Hossegor à 8h. L’air était doux c’était l’annonce d’une belle journée ensoleillée.

A notre rythme enfin plutôt au mien, on rebrousse chemin. Mentalement les premiers kilomètres furent difficiles –  ça n’en finissait plus. J’avais l’impression de reprendre un statut d’enfant à demander, toutes les heures à Camille le nombre de Kilomètre parcourus. 

On a donc avalé un sacré nombre de kilomètres à 3 chiffres que je ne réalise toujours pas. Bref, j’ai plus envie de voir le positif alors je me dis que GRACE à ce train manqué, j’ai pédalé 170 kilomètres. Un sacré beau challenge relevé grâce à Camille. Clairement sans lui, je me serais peut-être arrêtée plus souvent ou repartie en stop ! Qui sait ?

Partez, roulez et vivez la Vélodyssée !

faire du vélo le long de la Vélodyssée

En attendant, en seulement 3 petits jours (plutôt 4), on a été une nouvelle fois très dépaysés sur les pistes de La Vélodyssée. Ce qui rend ce voyage agréable c’est de pouvoir s’arrêter au gré de nos envies et à notre rythme.

Une aventure que je recommande, même pour quelques jours afin de savourer encore plus paisiblement plus consciemment la nature qui nous entoure.

Et vous, ça vous tente ce genre d’aventure à vélo le temps d’un week-end ou de quelques jours ?

Retrouvez toutes les informations pratiques sur cette aventure le long de l’atlantique 

A LIRE AUSSI SUR LE BLOG :

 

Une aventure sportive avec la Vélodyssée du 27 au 30 août 2020 

Vous devriez également aimer

2 Commentaires

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.