Irlande

IRLANDE : 4 jours de road trip en camper van

lever de soleil dans le van en irlande

L’Irlande est réputée pour ses paysages époustouflants et sa nature sauvage. Alors la meilleure manière d’appréhender ce nouveau pays c’est de l’explorer, en camper van !

Un périple de 4 jours qui combine à la fois la douceur du comté de Wicklow et les paysages brutes et escarpés du comté de Mayo. Ajoutons à cela l’aventure en camper van, c’est la grande liberté ! Loin des foules, des plaines à l’océan, place à l’aventure. La vraie ! Sans oublier nos M-Moustache à nos pieds.

Avant de se lancer à corps perdu dans les récits de ce voyage en Irlande, faisons un point logistique ! Nous avons fait appel à la compagnie de location de camping-car : Bunkcampers. Et ici on roule à gauche… surprenant la première fois, mais on s’y fait rapidement ! Prévoyez un petit temps d’adaptation tout de même !

La douceur du comté de Wicklow

Arrivés par les airs à l’aéroport de Dublin, nous avons filé droit vers le sud de la capitale, à 1h30 de route, à la découverte de la flore luxuriante du comté de Wicklow.

Où dormir :

  • En van : via l’application Park4night
  • Au camping : (avec le camping car ou sans) en cherchant directement sur le site : camping-ireland.ie
  • large offre de B&B, et manoirs transformés en hôtel de luxe surtout dans la ville de Enniskerry ou Blessington.

Comment s’y rendre :

Prendre la direction de Glendalough, soit en bus, ou avec son véhicule.

Un parking est accessible et gratuit pour les visiteurs.

Pour compléter vos envies vous pouvez directement retrouver bon nombre d’information sur le site du parc national des Wicklow Mountains.

Au coeur du parc national des Wicklow Mountains

Le Comté de Wicklow c’est LA vitrine d’une nature sauvage à proximité de la capitale. Il est même surnommé « le jardin des Dublinois ».

La plus belle façon d’en profiter c’est d’emprunter la route : SALLY GAP, Old military Road R 759.  Comme un ruban de bitume, elle s’étire entre la bruyère sauvage. 

Une grande bouffée d’air pur entourée de montagne, tourbière et forêts. 

Il faut dire aussi que c’est ici, tout prés de la route R 759, dans cet environnement idyllique, plein de douceur que nous avons passé notre première nuit. 

D’ailleurs, au petit matin, il y a fort à parier pour qu’un troupeau de moutons s’avance pour vous saluer.

 

 

Après un timide lever de soleil dans la brume, une halte au Lac Lough Tay semblait s’imposer ! On vous recommande ce petit coin.

Le lac Lough Tay autrement appelé le lac Guinness

Amateur de Guiness, de manoir, de la série Vikings ou tout simplement des merveilles de la nature, Un stop près de ce lac est absolument nécessaire ! Pour la petite histoire, son surnom tient au fait qu’il appartient encore aujourd’hui à la très célèbre famille Guinness!

Chaussés de nos Bernadette et Richard, nous avons emprunté un chemin encerclé de fougères verdoyantes.

Lac guinness ou lac Lough Tay en Irlande

Depuis le premier point de vue, on peut rapidement apprécier sa perspective. Et pour ceux qui ont de bons yeux, vous apercevrez en contrebas une partie du manoir. 

Ce jour là, le ciel était d’un bleu presque parfait ! Toutefois quelques nuages sont venus se refléter dans les eaux sombres du lac. Et c’est tant mieux ! Parce que l’Irlande sous un grand soleil ce n’est plus vraiment l’Irlande 🙂 

Pour l’admirer c’est simple, 2 panoramas différents s’offrent à vous : 

  • Depuis le parking « JB Malone » où vous avez accès à un chemin de randonné appelé  « la wicklow way » 
  • Depuis le parking « Ballinastoe »

Pour ceux qui ont plus de temps sur place, empruntez « la wickow Way » (= 127 kilomètres ou une partie) qui vous offrira encore plus de beaux panoramas. 

Glendalough au coeur d’une nature ancestrale

Nos premiers jours de découvertes se déroulent sous le soleil. Rarissime pour l’Irlande ? On ne pourrait pas vous le confirmer. En tout cas, cette vallée nichée entre deux lacs est une belle découverte.

16H30, l’heure dorée, on savoure toute la beauté de sa forêt de conifères mais aussi et surtout la douceur des rives de l’UPPER LAKE. Quelques canards viennent nous saluer, sans doute habitués à recevoir quelques mies de pain. 

Cette fois-ci, ce sont nos running André & Andrée Vintage qui sont à l’honneur. Dans cette ambiance aux couleurs presque automnales, le mariage des couleurs est parfait.

(A noter  : il ne s’agit pas de chaussures destinées à faire de grandes randonnées avec du dénivelé. En revanche, de part leur légèreté et leur confort, vous pouvez très aisément marcher durant de longues heures avec les André er Andrée)

dans la forêt de glendalough

=> Avec nos modèles André & Andrée au Bord du lac !

 

Pour découvrir les environs et prendre un peu de hauteur, vous avez le choix sur entre plusieurs itinéraires de randonnées classées par couleurs.

Et sur le retour, à l’entrée même du parc de Glendalough, nous vous recommandons de vous arrêter découvrir ces vestiges monastiques. Vous apercevrez rapidement une Tour ronde, haute de 33 mètres du IX siècle. C’est aussi ça l’Irlande, une terre où l’histoire est omniprésente.

Un comté idéal pour ceux qui veulent se ressourcer sur une seule journée à la journée depuis Dublin. 

Et Pour notre dernière nuit, c’est sur un petit parking le long de la Wicklow gap (R 756) que nous avons savouré les derniers rayons du soleil de cette belle journée. 

 

coucher de soleil dans les wicklow Mountain

L’Irlande, ce pays qui avait tant éveillé notre curiosité et notre imaginaire ne nous a pas déçu  et le comté de Mayo a comblé toutes nos attentes !

L’atmosphère mystique du Comté de Mayo

Comment s’y rendre : 

En voiture :

  • à 1h de la ville de Galway 
  •  à 4h de Dublin ou comme nous du comté de Wicklow

Après la douceur du comté de Wicklow, place à la côte ouest du pays où se mêlent routes côtières panoramiques et falaises mystérieuses.

Se laisser porter, rouler, s’arrêter, c’est la liberté de voyager en camper van ! En empruntant une partie de la Wild Atlantic way, nous avons pris conscience de la beauté du lieu. Cette route sillonne les plus belles régions du pays et notamment celle du comté de Mayo.

Le long de l’Atlantic Way : Découverte de la montagne Mweelrea

Située dans le comté de Mayo, Mweelrea est une chaîne de montagne irlandaise plutôt imposante. Vous ne pouvez pas la louper. D’ailleurs son plus haut point culmine à 814 mètres, sur le mont Mweelrea lui-même. 

Cette fois-ci, pas d’ascension pour nous mais une belle promenade ressourçante dans ces grands espaces.

Difficile de ne pas s’arrêter contempler la flore particulièrement belle de cette région. 

Croyez-nous, c’est un spot idéal pour les randonneurs, les amoureux de grands espaces vierges  ou tout simplement pour tous ceux qui souhaitent admirer toute la beauté de l’Irlande.

On y a fait des tours et détours et c’était le pieds. 

road trip en van en Irlande

 

 

Nous avons poursuivi  jusqu’a la charmante ville de Westport où nous avions réservé notre camping .(insérer lien). 

Le lendemain avant de rejoindre l’ile d’Achill, nous avons traversé la ville de Newport qui semblait encore complètement endormie. Heureusement les façades colorées des habitations et des commerces ont égayé cette grise journée. Le voila le temps irlandais,  le vrai, celui qui te mouille tout entier par sa petite pluie fine.

Il faut noter que pour se rendre sur l’île D’Achill depuis Westport, il vous faudra emprunter la direction de Mulranny puis la R 319.

L’île d’Achill pleine de lumière et d’énergie malgré la pluie

Ensuite, nous avons sillonné le tour de l’île d’Achill avec notre van. Sur cette côte ouest, nous avons du parfois bravé la pluie ! Mais cela ne nous a pas empêché de faire nombreux arrêts. Entre plage secrètes et falaises escarpées : la magie a vite opéré.

Ce qu’on retient de l’Irlande ? ses moutons ! Symbole même du pays, il était impossible de ne pas s’arrêter pour les observer et les photographier. À l’horizon, leurs silhouettes, parfois tachées de vert, parfois de rouge ou de violet, se mélangent. Ces marques de peinture permettent la distinction des troupeaux pour les paysans irlandais.

 

On a tellement adoré l’île d’Achill, que nous en avons fait tout le tour en passant par la jolie plage de Keem bay. Pour y accèder, il faut prendre une jolie route sinueuse qui la surplombe. Vous rencontrerez peut-être un troupeau de moutons violets  !

La charmante plage de Keem Bay en Irlande

Direction la charmante plage de Keem Bay pour le rituel du dimanche : une longue balade en bord de mer, chaussés de nos souliers parfaitement assortis à la couleurs du sable.

On poursuit notre trajet sur la route Asheam, qui offre un paysage coloré et une faune teintée de jaune, de vert, de violet et de bordeaux. A flan de montagnes ? Nos amis les moutons ! Toujours là pour nous rappeler à quel point l’Irlande regorge d’authenticité !

 Pour finir cette journée, nous avons rejoints les falaises de Downpatrickhead.

L’incontournable Downpatrick Head-  54.323760,-9.343749

C’est ici même, à Downpatrick HEAD que nous avons découvert toute la puissance de la côte Atlantique ouest.

Sans tarder, on s’est rapidement garé sur un petit parking gratuit face à l’océan. Il y a aussi la taille des vagues qui nous fait vite comprendre que l’endroit est aussi bien prisé par les randonneurs que par les surfeurs !

Dès notre arrivé, nous sommes frappés par la profusion de vert ! Ajoutons à cela, une petite pluie fine et l’atmosphère  prend un tout autre tournure : c’est comme si les couleurs étaient accentués par le reflet des gouttes de pluie.

L’Irlande pleine de surprises, nous offre encore une fois, un paysage étonnant, un tapis végétal matelassé et moelleux surplombant l’océan. 

A vrai dire, au bord, tel un promontoire c’était le grand spectacle ! Les vagues s’écrasent avec force sur les falaises. Puis, au milieu de l’eau, se dresse  le rocher Dun Briste. Majestueux, stupéfiant ! Détaché des falaises, ce rocher s’offre à nous, baigné d’une eau tumultueuse et tourbillonnante d’un bleu profond et d’un blanc immaculé.

vue aérienne de Downpatrickhead en Irlande

Irlande -downpatrickhead

Somptueux mais pas sans danger ! La vigilance est de mise car les falaises sont très abruptes et une chute peut-être fatale.

Sur le retour, nous avons emprunté un petit escalier (très sécurisé) pour contempler un gouffre de 30 mètres creusé naturellement par l’érosion de l’océan.

Nous avons passé notre dernière nuit sur le même parking de notre arrivée. Et nous avons bien fait ! 

Imaginez un réveil bercé par le chant des embruns face à cette vue sur l’océan, ses falaises vertigineuses et cette couleur changeante du ciel. Tout simplement magique !

949 kilomètres, c’est le nombre de kilomètres parcourus durant ce road trip, entre beauté sauvage et paysages idylliques entre ces deux comtés.

Si vous aussi, vous êtes adeptes de ces grands espaces sauvages, il est possible de profiter pleinement de l’Irlande et ce même le temps week-end prolongé.

 

 

 

Un road trip pour M-Moustache avec la complicité de l’Office du Tourisme Irlandais et Bunkcampers, réalisé du 12 au 16 septembre 2019.

0 commentaire

Répondre

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.