Monténégro summer

Monténégro : La promesse d’une perspective envoûtante !

Il y a des voyages que l’on prépare des mois en avance, des destinations qui évoquent immédiatement une multitude d’images et d’autres dont on n’attend rien de particulier. En ce début de Mai, nous avons décidé d’explorer les Balkans.

Et oui, à force de parcourir les pays lointains, on en a presque oublié de découvrir cette Europe Méconnue, cette Europe du Sud !

Le voyage de 7 jours a débuté en Croatie et s’est poursuivi au Monténégro avec une halte en Albanie. Le temps de découvrir cette contrée de manière plutôt aventureuse et de laisser place à un soupçon d’improvisation !

Et ça tombe plutôt bien puisque l’aéroport de Bordeaux propose des vols directs vers Dubrovnik. Astuce en or : penser aux précieux services de BLUE VALET,  une start up qui a su répondre à un vrai besoin. Un voiturier va venir prendre en charge votre véhicule jusqu’au retour des vacances. Un gain de temps inestimable. Nous démarrons donc notre voyage plutôt sereinement 🙂

Deux heures plus tard, nous atterrissons en Croatie. Impatients de sillonner de nouvelles routes nous récupérons notre SUV réservé à l’agence Enterprise. Confortablement installés, nous faisons une petite virée vers le village balnéaire de Mlini situé à quelques kilomètres seulement. Puis  nous passons notre première soirée, un samedi, à découvrir les remparts de Dubrovnik.

Dimanche 30 avril, nous reprenons la route en direction du Monténégro en faisant une halte par la Bosnie. Deux postes frontière où l’attente dans la voiture nous a semblé un peu longue…  

Le Monténégro : Un pays qui nous est inconnu, alors place aux surprises !!!

Explorer un pays « tout neuf » c’est se créer de nouveaux souvenirs, vivre des expériences inédites.

Persuadée que l’aventure peu être toute proche et ça c’est souvent vérifié, que ce soit dans les Pyrénées ou ici, dans ce petit écrin des balkans !

Le paysage se pare d’éoliennes dans le lointain pendant que nous progressons sur ces routes à lacets. Des contrastes de verts saisissants et des points de vue qui ne manquent pas ! On ne croise que très peu de monde. Nous avions établi un itinéraire vague mais large, histoire de ne pas se limiter …

  • Première étape : Žabljak et Le Parc National du Durmitor 

 

Il est 17H, lorsque nous arrivons à Žabljak. Cette petite station de ski semble déserte. Quelques habitants parés d’épaisses doudounes marchent le long d’habitations typiquement montagnardes. Nous sommes à un peu plus de 1400 mètres d’altitude et nous avons perdu plus de 10 degrés. L’hiver commence toutefois lentement à disparaitre. 

Généralement, on visite cette région aux beaux jours pour y randonner.  Mais l’idée de découvrir le parc national du DURMITOR en hors-saison nous plait beaucoup.

Nous ressentons ce sentiment magique d’être seuls à explorer cette nature brute.

En revanche, le nombre de panneaux « sobe, room » devant les habitations nous en dit long sur l’affluence en haute saison. Aussi bien pour le ski que pour la saison estivale !

Nous trouvons un petit logement sans prétention et c’est peu dire. Poêle à bois dans la chambre, de multiples tapis persans et des motifs fleuris au sol et sur notre lit-canapé. Un joli tableau de Lassie trône fièrement au dessus de nos têtes. Nous sommes plongés tout droit dans une ambiance montagnarde des années 70 (pour 15 euros la nuit, il ne faut pas faire la difficile).

Nous découvrons le Parc avant la tombée de la nuit. Quelques pêcheurs de Salmo labrax se trouvent aux abords du premier lac. Encore une fois nous sommes quasiment seuls.

J’ai eu un vrai coup de coeur pour le « lac noir ». Même s’il est plutôt accessible, j’ai été subjuguée par sa beauté, la transparence de l’eau et cette lumière si particulière.
Nous y sommes restés un bon moment le temps de discuter avec les pêcheurs et de s’adonner à l’une de nos activité favorite, le paddle (gonflable) 😉

 

Dans la soirée, nous découvrons OR’O, un restaurant hyper branché (la musique était un peu forte) mais le contraste avec l’authenticité de la ville était assez saisissant.

 

Pour notre deuxième journée dans ce sublime Parc classé au patrimoine mondial de l’Unesco (c’est tout de même important de le rappeler), nous avons décidé de partir aux aurores.

On retourne sur nos pas de la veille, mais cette fois-ci pour y découvrir plusieurs lacs. On reste tout de même une bonne demi-heure à observer le lac noir. Les nuages dans le ciel se dégagent peu à peu, le temps que le soleil se montre.

On progresse pendant 23 kilomètres sur des chemins plutôt enneigés et boueux avec la promesse de perspectives toujours plus grandioses.  C’est toujours un peu difficile de se lever tôt en vacances mais quel bonheur d’avancer dans cette nature paisible aux seuls sons de nos pas et du chant des oiseaux.

Chaque trek est une exploration et cette randonnée ne fait pas exception.

Il est à peine midi, lorsque nous décidons de déjeuner sur notre rocher haut perché ! On observe, on respire…. Très peu d’animaux visibles à l’horizon. Je suis dominée par le sentiment de découvrir un univers dont il m’était impossible d’imaginer des détails depuis chez nous. 

Nous continuous d’avancer sur un itinéraire de moins en moins balisé sous les épaisses couches de neige. Camille est en short avec de la neige a mi-mollet. ça vous laisse une idée des conditions de notre ascension.

Comme c’est sympa de voir du positif dans chacune de nos escapades, on a pu faire de belles glissades sur les fesses à l’aide de nos coupe-vent. Moins de difficulté dans la descente avec notre manque d’équipement mais des descentes sans modération.

A quelques kilomètres de la petite ville de Žabljak, il y a ce grand canyon renommé pour la beauté transparente de la rivière qui le traverse : la Rijeka Tara (autrement dit la rivière TARA).

Cet endroit un peu touristique se découvre en rafting mais aussi depuis son pont construit en 1938-1940.

Pour les amoureux de sensation, il y a un immense cable suspendu à plusieurs mètres au dessus de la rivière, le zip line.

Il est 17H00, lorsque nous redescendons en voiture le long de la Tara au rythme d’une musique locale entraînante dont on ne comprend pas la moindre parole. Fenêtres ouvertes, je me laisse bercer par la voiture pour mieux m’assoupir.

Même si les distances sont très rapprochées, le trajet est assez long sur ces routes serpentées.

 

Un peu plus au sud et pour notre dernier jour, le réveil sonne vers 5H00.  Le plus haut sommet du Monténégro nous attend… ou pas. Le BOBOTOV KUK, à 2523 mètres d’altitude nous a littéralement nargué. La neige n’était pas dégagée de la route. Impossible de circuler en voiture. Laissant derrière nous le 4X4 garé sur le bas côté de la route, on entame la randonnée à pied.

C’est un peu déçus que nous observons ce sommet dans le lointain avec le serment de revenir cet hiver.

120 kilomètres seulement nous séparent notre deuxième étape. Des champs, des moutons, des vaches, l’agriculture est bien présente au Monténégro.

On continue pendant quelques heures notre chemin sur ces routes à lacets où l’on ne compte plus les nids de poule. Les points de vue sur la montagne sont saisissants et les températures sont plus douces.

En quatre heures à peine, après un arrêt bakchich par la police, nous découvrons le merveilleux village de Rijeka Crnojevića. 

 

  • Deuxième étape : la découverte du Lac Skadar 

 

Le Monténégro nous a étourdis de beaux paysages, tout comme cet endroit unique au bord du lac Skadar qui s’étend du Monténégro jusqu’en Albanie.

Les derniers rayons du soleil font ressortir ses plus beaux reflets. Nous savourons chaque instant de ce paysage préservé, encerclé par les montagnes. Et c’est à bord de notre petite pirogue asiatique motorisée 50 CV que nous admirons cette perspective saisissante. Comme le sentiment d’être partis si loin, redécouvrir un petit bout d’Asie au milieu des nénuphars.

A 17H30 la lumière se tamise pour mieux se refléter dans cet immense lac, le plus grand des Balkans avec ses quelques 550 Km2. La ballade est apaisante.

Imaginez vous à bord d’un petit bateau façon péniche à écouter le seul son des hérons et des vaguelettes s’écrasant sur la coque métallique. On observe plusieurs passages de nénuphars fleuris dans ce « lac d’huile ». Il n’y a pas de mots c’est féerique !

C’est grandiose. Une profusion de lumière sur ce dôme de verdure !  Un paysage enchanteur dans cette végétation si dense et verdoyante.

C’est un endroit d’une saveur particulière, notamment au coucher du soleil au son des sifflotement des oiseaux. Ce parc national accueille en effet une importante variété d’oiseaux. Amoureux de la nature cet endroit est immanquable !

 

Le soir, direction notre petite chambre d’hôte à KONAK PERJANIK situé dans le village, le long de la rivière « Rijeka crnojevica » du même nom. C’est ici, dans cette charmante maison que nous avons tenté de résister aux multiples tournées de « l’alcool de noix » élaboré par Ivan et sa femme, Ljudmila. Ils étaient heureux de partager ce moment avec nous… C’est toujours très touchant d’échanger et d’en apprendre davantage sur nos hôtes, notamment sur ce couple et sur chacun de leurs objets qui racontent leurs souvenirs. Leur salon plutôt rustique avec un jeu de poutres et de multiples ails suspendus rend l’endroit  incroyablement chaleureux.

Nous n’étions pas déçu de notre petite trouvaille de dernière minute.

Un seul regret : devoir repartir de cet endroit magique. Nous poursuivons donc notre route de l’autre côté de ce lac qui s’étend jusqu’en ALBANIE. Nos récits consacrés à la vallée de THETH, située au nord de l’Albanie seront en ligne prochainement. En attendant, voici la poursuite de notre voyage dans la Baie de Kotor.

3ème étape : Le mont Lovcen & la baie de Kotor

Le Monténégro, c’est aussi ce magnifique parc « Le mont Lovćen » qui domine la baie de Kotor. Notre route a été rythmée par nos nombreuses haltes pour admirer la vue que dévoile des virages en serpentins,  aussi esthétiques que vertigineux.

Une perspective immanquable le long de la côte adriatique !

Quelques minutes suffisent pour ressentir l’atmosphère unique de ce fjord. La ville de Kotor située au fond de la baie est magique, cernée par une forteresse et des montagnes. On en prend plein les yeux ! Cet endroit plutôt facile d’accès par la mer ou en voiture depuis Dubrovnik (2h de voiture) est très prisé des touristes et ce même début mai !

Un village au bord de l’eau, encerclé par les montagnes et coloré par ces belles maisons d’influence vénitienne. En résumé un endroit « Carte postale » qui révèle aussi une beauté mystérieuse.

Tout près de Kotor, il y a le joli village de PERAST. Malheureusement, la pluie s’est invité pour notre dernier jour. Inutile de vous préciser que nous n’avons pas eu l’envie de prendre la petite navette de mer pour découvrir ces deux petits îlots. L’un accueille l’abbaye de Saint Georges et l’autre l’église Notre Dame du Rocher construites sur ces bouts de rocher par les Monténégrins très croyants.

On a apprécié de flâner le long de la berge et d’admirer ce panorama atypique tout en contrastes de bleus.

Le soir nous décidons de retourner dîner vers le centre ville et puis finalement on s’arrête sur un ponton éclairé. Un petit groupe de musique anime ces quelques tables disposées au bord de l’eau. Un cadre romantique mais un dîner beaucoup moins local.

Une ultime carte postale à l’image de ce petit pays, surprenant, une fois de plus !

La beauté de la « nature verte » prend tout son sens au Monténégro. Ce road trip était une nouvelle occasion pour nous d’explorer l’immensité des montagnes que l’on aime tant mais aussi de savourer cette atmosphère si douce et authentique.
Comme vous avez pu le constater au fils de la série de photos, le Monténégro est un pays qui regorge de surprises. Un patrimoine exceptionnel et des parcs nationaux absolument magiques. Je suis souvent conquise par les nombreux lieux que je visite, mais à ce point et en peu de temps, c’est exceptionnel.
 
Ce petit pays des Balkans est définitivement notre pépite du printemps ! Etourdie par cette nature brute, j’espère vous avoir fait profiter de cette petite virée en Europe.
 
En attendant, je prépare la suite de nos récits de voyage avec un article dédié à l’Albanie. A très vite…
 

 


Conseils aux Voyageurs 

  • Au Monténégro, les lieux publics ne sont pas « non fumeurs » (pas forcément agréable dans un restaurant confiné) 
  • Lac Skadar : privilégier le logement dans le petit village de Rijeka Crnojevica plutôt que Virpazar
  • Attention aux déchets, il n’est pas rare d’apercevoir sur le bord de la route des détritus
  • Une Police friande des Backchich
  • Aucun péage de la Croatie au Monténégro et Albanie.
  • Possible de réserver les hébergement au jour le jour (en basse saison) 
  • Acheter une carte permettant le passage des frontières : le loueur s’en charge pour vous (passage de la croatie au Monténégro puis Albanie (environ 40euros)

Vous aimerez aussi ...

17 commentaires

  • Répondre
    Nathalie
    25 mai 2017 at 10 h 19 min

    Top cet article ! Merci du partage

    • Unduvetpourdeux
      Répondre
      Unduvetpourdeux
      25 mai 2017 at 19 h 04 min

      Merci Nathalie, ravie que ça te plaise !

  • Répondre
    Romane
    25 mai 2017 at 19 h 34 min

    Vos photos sont incroyables ! Celles des lacs notamment c’est magnifique et ça donne bien envie d’aller découvrir le Monténégro 🙂

    • Unduvetpourdeux
      Répondre
      Unduvetpourdeux
      25 mai 2017 at 19 h 40 min

      Ravie de te lire ici Romane ! Merci beaucoup beaucoup…
      LE « black lake » dans le Durmitor National Park est exceptionnel ! on s’est régalé à 2heures seulement de Bordeaux.
      Excellent week-end à toi 🙂

  • Répondre
    Violaine
    25 mai 2017 at 20 h 33 min

    Les lacs, les forêts, les chalets… Et la lumière… Tout est superbe ! Merci pour le voyage !

    • Unduvetpourdeux
      Répondre
      Unduvetpourdeux
      25 mai 2017 at 21 h 12 min

      Coucou Violaine, un décor bien différent des baléares mais tellement impressionnant. Vous aimeriez c’est certain.
      Belle soirée !

  • Répondre
    Les blogueurs testent Blue Valet ! | Pearltrees
    26 mai 2017 at 9 h 28 min

    […] Monténégro : La promesse d'une perspective envoûtante ! – Un duvet pour deux. […]

  • Répondre
    Stephanie
    26 mai 2017 at 16 h 48 min

    Magnifique ! J’irai certainement bientôt donc je garde cet article précieusement !

    • Unduvetpourdeux
      Répondre
      Unduvetpourdeux
      27 mai 2017 at 17 h 31 min

      AH Génial Stéphanie ! tu ne seras pas déçue. N’hésites pas si tu as besoin de davantage d’informations.

  • Répondre
    Nathalie
    30 mai 2017 at 9 h 51 min

    Tellement beau ce roadtrip (non non je ne l’ai pas déjà dis 1000 fois sur instagram ahah) ! Et les photos sont magnifiques
    Ça donne vraiment envie d’y aller !! Je garde vos tips de côté

    • Unduvetpourdeux
      Répondre
      Unduvetpourdeux
      31 mai 2017 at 22 h 40 min

      AH ah merci… Je pense qu’en effet sur un coup de tête tu peux facilement de laisser tenter par un départ depuis PARIS 😉

  • Répondre
    Sophie
    30 mai 2017 at 16 h 40 min

    Merci pour ce chouette article qui donne envie de réserver un billet d’avion et une voiture pour visiter ce / ces pays.
    Cette lumière sur vos photos fait ressortir une telle atmosphère ! j’aime beaucoup !
    Hâte de lire l’article sur l’Albanie !

    • Unduvetpourdeux
      Répondre
      Unduvetpourdeux
      31 mai 2017 at 22 h 42 min

      Merci beaucoup pour ton retour Sophie. Oh oui hate de terminer l’article de L’Albanie. Nous n’y sommes pas restés longtemps mais un superbe avant-goût tout de même.
      Certain Endroit du Monténégro sont encore très authentique et surtout à cette saison.
      J’espère que tu auras l’occasion rapidement de faire un tour dans ce coin d’Europe 🙂

  • Répondre
    Jade leroy
    25 juin 2017 at 11 h 48 min

    Merci de nous faire partager vos voyages ,au delà de ces magnifiques photos ,vous nous permettez par la poésie de vos textes de nous évader.

    • Unduvetpourdeux
      Répondre
      Unduvetpourdeux
      25 juin 2017 at 16 h 43 min

      Merci à vous surtout de lire nos récits. Beau dimanche ensoleillé !

  • Répondre
    Aurélia - Tripinthecity
    22 octobre 2017 at 13 h 10 min

    J’ai visité le Monténégro (enfin, une partie) en été, et je découvre grâce à tes photos qu’il est tout aussi beau dans la brume et les nuages.
    J’avais adoré le Lac Skadar, en revanche nous n’avions pas eu l’occasion d’admirer le Durmitor par manque de temps. Une autre fois peut-être 🙂

    • Unduvetpourdeux
      Répondre
      Unduvetpourdeux
      22 octobre 2017 at 18 h 20 min

      SUPER Aurélia, Ravie que ça te plaise aussi avec la brume. on a eu aussi un peu de soleil … On a beaucoup aimé le Monténégro et c’est sur on pense déjà a y revenir.
      Belle soirée

    Répondre

    *