France

L’île nouvelle en Gironde

Le temps d’une journée nous sommes partis explorer davantage notre région du côté de l’île nouvelle, face à la Citadelle de Blaye.

Sous un beau ciel bleu printanier, nous embarquons à bord d’un petit bateau en compagnie de Marine et Charles.

A peine débarqués sur le ponton de l’île, ces deux guides naturalistes nous transportent dans leur univers.

Jumelles autour du coup et pique nique en main cette journée s’annonce toute paisible.

Pour la petite histoire, la formation de l’île nouvelle n’est autre que l’addition de « l’île sans pain » et « l’île Bouchaud« . Les bouchons vaseux accumulés sur l’estuaire entraine l’apparition mais aussi la disparition de certaines îles.

C’est d’ailleurs le seul estuaire en France à donner naissance à des îles et ce phénomène dure toujours.

Souvenez-vous, l’année dernière nous avions découvert, le domaine de Certes du côté du Bassin d’Arcachon. Entre les spatules blanches (véritables stars du domaine), les cygnes, les cigognes et les aigrettes ont a eu un bel aperçu de toutes les espèces d’oiseaux migrateurs.

A  la découverte de l’île nouvelle

L’île nouvelle c’est un peu l’extension de ce merveilleux espace naturel appartenant au Conservatoire du Littoral depuis 1991. Nous avons découvert ce site en pleine période de reproduction des oiseaux, totalement maitre des lieux. Plus d’une centaine d’espèce sont présente.

On s’enfonce dans la partie basse de l’île entre les roselières et les piscines des oiseaux en respectant certaines consignes pour la préservation et l’équilibre de cette faune.

Charles et Marine, nous racontent avec précision leur quotidien mais aussi et surtout la moindre évolution des oiseaux.   Ils sont à l’affut de tout des hérons aux papillons en passant par les végétaux.

Et le plus beau  dans tout ça c’est que nous avons un point commun, le voyage. Leur passion les amène à construire leur voyage au rythme de ces oiseaux migrateurs.

On a pris conscience de la chance que nous avions de partager ce moment en leur compagnie. Une journée enrichissante dans cet espace naturel protégé.

Informations utiles : les conditions d’accès à l’île nouvelle

Pour accéder à l’île, vous pouvez réserver votre place par téléphone pour des sorties prévues et proposées par l’Office du Tourisme de Blaye).

Les départs se font :

– depuis Blaye et Cussac (2 compagnies : « Les 2 Rives » et « Coeur d’Estuaire »).
– de Bordeaux avec la compagnie Bordeaux River Cruise et le voilier l’Arawak.
– Mais aussi depuis Vitrezay (17), avec le Pole Nature Vitrezay

Ces visites peuvent être libres, accompagnées de guides naturalistes ou avoir lieu à l’occasion de spectacles.

Si vous êtes un groupe de visiteurs, vous pouvez alors planifier une visite particulière en appelant le Pole valorisation du département, sur le domaine de Certes au 05 56 82 71 79.

Si vous avez votre propre bateau, vous pouvez venir librement sur l’île en respectant certaines conditions :

– les mardi et mercredi matin sont des journées fermées au public
– vérifier la disponibilité du ponton auprès du domaine de Certes (05 56 82 71 79).
– ne pas camper, bivouaquer ni d’être présent sur l’ile ou le ponton entre le coucher et le lever du soleil

Ce domaine est géré par le Département de la Gironde qui s’occupe depuis 1990 de la protection des espaces naturels et de la biodiversité. Le plus intéressant dans tout ça c’est que ces sites sensibles ne sont pas uniquement destinés à la recherche et l’observation des oiseaux par les naturalistes.Il s’agit d’un espace naturel ouvert au public au travers de balades libres ou accompagnés d’un guide naturaliste.

Encore merci au Département de la Gironde de nous avoir fait découvrir un peu plus de notre si belle région, Une expérience réalisée le 18 mai 2018.

Vous aimerez aussi ...

2 commentaires

  • Répondre
    Violaine
    23 juin 2018 at 13 h 59 min

    Encore une belle vidéo, bravo !! Ravie d’avoir découvert ce petit coin de Gironde !

    • Unduvetpourdeux
      Répondre
      Unduvetpourdeux
      8 juillet 2018 at 11 h 13 min

      Merci Beaucoup Violaine, il faut venir on a une région riche.

      Douce vacances au Canada 🙂

    Répondre

    *